J'ai été un peu sarcastique dans mon précédent message... Moi aussi je me suis promenée en ville en suivant à la lettre un guide de voyage, équipée comme si je partais pour 3 jours... au début. J'ai ensuite essayé de m'alléger, et de simplifier mes sorties en ville. J'en avais marre d'être la cible des marchands de souvenir, d'avoir les enfants mendiants collés à mes basques... Bon, à vrai dire, on ne s'en débarasse jamais, et on ne passe jamais inaperçu... Mais on peut tenter d'être un peu plus discret. Comment ?

- en s'habillant en habits de ville, comme on s'habille en France par exemple, et en évitant les signes extérieurs de richesse (appareil photo pendu en bandoulière, bijoux...)

- en n'emmenant que le strict minimum avec soi (papiers, parapluie si saison des pluies, argent, carnet d'adresses). Moins on n'en a, moins on craint le vol, moins on est stressé !

- en essayant de se déplacer comme les malgaches, en taxi be (transports collectifs), quand on n'est pas pressé !

- en se perdant dans les quartiers résidentiels, en n'hésitant pas à marcher, ni à demander son chemin aux passants quand on ne sait plus où l'on est ! (1)

- en s'arrêtant boire un coup dans un epi bar et en profiter pour discuter avec le vendeur, s'il a le temps

- en ne jettant pas un seul oeil sur les babioles des marchands de souvenirs ambulants !

-... à vous de compléter, dans les commentaires !

(1) Quand on est vraiment perdu, on peut toujours prendre un taxi kely (taxi individuel), et donner l'adresse de là où on rentre ! Seule difficulté si l'on est vraiment perdu : difficile d'estimer le prix "réel" de la course, et de négocier sec !