Je reviens sur la difficulté d'apprendre le malgache. Il y a quand même quelques facilités.

Certains mots ont été adaptés à partir de langues  européennes ou de l'arabe. Par exemple, les jours de la semaine viennent directement de l'arabe : alakamisy pour le jeudi, talata pour le mardi, etc... Mais pour le dimanche, tout le monde comprend Dimansy !
D'autres directement du français ou de l'anglais, avec une petite adaptation :
Table = latabatra [latab'tch']  donc "la table" c'est "ny latabatra". L'article "la" a été gardé dans le malgache. C'est plutôt rigolo ça !
Clé = lakile
Charette = sarety
Livre = boky
Ecole = sekoly
etc, etc...
Une fois qu'on connait ces mots, au moins on les retient plus facilement... Reste juste à avoir la bonne prononciation ensuite. Exemple facile : "Où est la clé ?" se traduit par "Aiza ny lakile ?", qui se prononce [aïz' ny lak'lé?].

Certains guides touristiques conseillent d'ailleurs de s'amuser à essayer de reconnaître ces mots en écoutant une discussion. C'est une suggestion intéressante, mais un vrai exercice de concentration, car dans un flot de paroles incompréhensibles, allez arriver à reconnaître un mot qui ne ressemble que de loin à ce que qu'on connaît... c'est pas gagné !